El Pillo Un spectacle d’humour en majuscules, mêlant musique, geste, théâtre d’objets, audiovisuel et improvisation live. Tout cela est passé au crible de l’univers créatif particulier que Marcel Tomàs a développé ces dernières années. Le point de départ, une chanteuse de cabaret aux heures creuses qui rencontre l’amour de sa vie, Marie Pierre Boluard. Un amour impossible. Les jouets qui voyagent de haut en bas vous permettront de rejoindre d’autres endroits au-delà du théâtre. Tenir le spectateur par la main et le transporter dans un univers absurde, surréaliste et hilarant où les protagonistes des histoires et le public seront piégés. Le spectacle est l’excuse parfaite pour Marcel Tomàs pour montrer son vaste répertoire de ressources scéniques, agissant comme le seul maître de cérémonie prêt à éblouir le public dès le premier instant. El Pillo est le troisième spectacle de la trilogie qui a débuté en 2010 avec Zirocco, en 2012 avec Hotot et se termine maintenant avec ce Pillo (2014).

Marcel Tomàs est devenu un artiste incontournable. La vérité est qu’il n’y a personne comme lui, pour autant que je sache, avec une telle capacité vivante d’ingéniosité créatrice sur les choses et les humains, où l’ardeur de son imaginaire traverse un large éventail de techniques illusoires et de styles classiques.et moderne ceux qui régénèrent la tradition en élargissant sa richesse. Ce pillard est tout simplement un acteur utopique fabuleux, un mime parfait, un clown unique, un clown moderne et délirant, un showman atypique, un chanteur déconcertant, un grand improvisateur …, un grand méchant. En d’autres termes, je ne sais pas comment le dire, l’incarnation de la vraie générosité a défilé sur scène.
Joaquim Armengol. Critique de théâtre.

Le public immergé et dévoué ne veut pas que le spectacle se termine.
Eva Fernández (blogueuse de théâtre)

Encore une fois, le sourire de MARCEL TOMÀS est l’outil avec lequel il met le public dans sa poche et qu’il sait exploiter très sagement. EL PILLO est un ensemble de très bons et très bons nombres. Et c’est que MARCEL TOMÀS aime les bons vins, avec l’expérience acquise au fil des ans a atteint un point, que même si vous venez de lire la liste téléphonique, il parviendrait à séduire les téléspectateurs quoi qu’il arrive. Et les interventions très amusantes de Toni Escribano.
Pere García. Critique de théâtre.

Marcel Tomàs, clown beketti. Comédie catalane
Andreu Gomila. La Vanguardia

Tomàs domine la scène comme jamais auparavant et quand il discute avec le public, ce qui se passe est fantastique.
Guillem Terribas. Activiste culturel.

Création et direction: Marcel Tomàs i Susana Lloret
Interprèt: Marcel Tomàs
Acteur et conseiller de scène: Toni Escribano
Projection vidéo: Zinekuanon (Antonio i Carles Sánchez)
Espace sonore et lumière: Albert Mosoll i Gerard Canadell
Graphisme: Pablo Paz
Costume: Jean Pierre Belmondo
Production et distribution: Susana Lloret

El Pillo és el tercer espectacle de la trilogia iniciada el 2010 amb Zirocco, el 2012 amb Hotot i ara es tanca amb aquest Pillo (2014).

Marcel Tomàs s’ha convertit en un artista necessari. El cert és que no hi ha ningú com ell, que jo sàpiga, amb una capacitat tan viva d’enginy creatiu sobre les coses i els humans, on l’afany del seu imaginari recorre un amplíssim ventall de tècniques il·lusòries i estils clàssics i moderns que regeneren la tradició ampliant-ne la riquesa. Aquest pillastre és senzillament un fabulós actor utòpic, un mim perfecte, un clown únic, un pallasso modern i delirant, un showman atípic, un cantant desconcertant, un improvisador genial..., un grandíssim pillo. O sigui, no sé com dir-ho, l’encarnació de l'autèntica generositat desfilant per l’escenari.
Joaquim Armengol. Crític Teatral.
El públic immers i entregat no vol que l’espectacle acabi.
Eva Fernández (bloguer de teatre)
Novament es el somriure de MARCEL TOMÀS és l'estri amb que es posa el públic a la butxaca i que ell sap explotar molt sàviament. EL PILLO és un conjunt de números genials i molt bons. I és que MARCEL TOMÀS com els bons vins, amb l'experiència aconseguida al llarg dels anys ha arribat a un punt, que encara que es limites a llegir el llistin de telèfons aconseguiria seduir als espectadors fes el que fes. I les intervencions de Toni Escribano divertidíssims.
Pere García. Crític teatral.
Marcel Tomàs, pallassot bekettià. Comèdia catalana
Andreu Gomila. La Vanguardia
En Tomàs domina l’escenari com mai i quan comenta amb el públic el que està passant està fantàstic.
Guillem Terribas. Activista cultural.



Prochainment

Sidebar
informatiK